Elle a été lancée le 4 janvier 2021, avec trois axes prioritaires : maladies chroniques, croissance, et vulnérabilité. Et l’une des particularités de la MSP, située rue Porte-Madeleine au coeur du centre-ville d’Orléans, concerne son orientation pédiatrique, car l’équipe (22 professionnels de santé sur 27 membres) compte quatre pédiatres. Une autre spécificité touche au local lui-même, qui s’inscrit dans un bâtiment du XIXe siècle classé aux monuments historiques sur un site de 10 000 m². Le projet de réhabilitation d’une partie de l’ancien hôpital qui a donné jour à la MSP baptisée Madeleine-Brès – du nom de la première femme française à obtenir le diplôme de docteur en médecine en 1875 – a donc dû relever de nombreux défis, comme l’interdiction de toucher à la toiture et aux façades.

Avec une surface au sol de 975 m² sur deux étages, la MSP comprend un espace d’accueil, des bureaux, des salles de soins et de consultation, et des locaux pour le personnel. Dès le départ, le comité de pilotage a fonctionné avec le maître d’ouvrage, Semdo, société d’économie mixte d’aménagement qui intervient sur l’ensemble du département du Loiret, le cabinet d’architectes Oglo situé à Paris, et les professionnels de santé réunis en collectif. "Nous avons toujours été consultés, précise Éléonore Vidal, infirmière et coordinatrice de la MSP. Les professionnels de santé ont participé au comité de pilotage et suivi les évolutions du projet. Nous avons orienté notre choix le plus possible dans le respect des normes et des matériaux écologiques, mais cela a parfois été compliqué car le bâtiment est classé. Par exemple, nous avons échangé sur le choix de la porte d’entrée afin que les normes d’accessibilité soient respectées, tout en y alliant de bonnes conditions de travail. Nous avons des pièces avec des volumes importants et de très grandes fenêtres. L’isolation phonique est vraiment performante."

 

Règlementation et travail professionnel

Le dialogue entre réglementation, technique et esthétique a été permanent, et le bâtiment finalisé est conforme à la RT 2012. Ventilation double flux, pompe à chaleur réversible, qualité de l’air, éclairage naturel important grâce à 130 fenêtres de grande taille, disposition des cabinets au nord pour améliorer le confort de travail… Au sein de la MSP, la sensibilité aux questions environnementales n’est pas qu’un affichage. "Les choix écologiques ne sont pas qu’économiques, les professionnels ont une véritable conviction. Nous sommes plusieurs à venir à vélo. Nous avons demandé un parking dédié aux cycles ainsi que l’installation de bornes pour les voitures électriques. Les kinésithérapeutes utilisent de l’essuie-mains en tissu, et non en papier, et nous avons le maximum de carrelage au sol pour éviter les effets négatifs des sols plastique sur la santé." Dans la mesure du possible, les demandes des professionnels ont été entendues.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE