Article publié sur www.egora.fr

"Logo libéraux de santé"Les Libéraux de Santé". C’est le nom d’une nouvelle intersyndicale, dont la création a été annoncée ce mardi 8 septembre par les présidents des onze organisations qui la composent : la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), le Syndicat des médecins libéraux (SML), Les Chirurgiens-dentistes de France (CDF), la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR), la Fédération nationale des infirmiers (FNI), la Fédération nationale des orthophonistes (FNO), la Fédération nationale des pédicures-podologues (FNP), la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), le Syndicat des audioprothésistes (SDA), le Syndicat des biologistes (SDB) et le Syndicat national autonome des orthophonistes (SNAO).

Portés par "des valeurs communes" et "le désir de former une organisation réellement représentative des professionnels de santé libéraux", ces syndicats représentatifs et historiques - principalement issus du Centre national des professions libérales de santé (CNPS) et de la Fédération française des praticiens de santé (FFPS) entendent ainsi unir leurs forces pour “défendre l’exercice libéral et les professionnels de santé de ville.

"Quand on aura reconfiguré de manière globale l’organisation des Libéraux de Santé, avec les mains qu’on a tendues aux organisations qui partagent les mêmes valeurs que les nombreux fondateurs des Libéraux de Santé, il est possible que ces structures - CNPS et FFPS - disparaissent, a fait savoir Sébastien Guérard (FFMKR), le président de l’intersyndicale. Maintenant, on a décidé de conserver ces structures, puisqu’il reste en leur sein des organisations qui ne sont pas membres fondateurs des Libéraux de Santé. En tout état de cause, ce qui nous réunit aujourd’hui, au niveau des Libéraux de Santé, ce sont les valeurs partagées. On fait un appel aux membres qui partagent ces valeurs, pour nous rejoindre". Pour l’instant, "un socle" a été constitué. Restent douze syndicats (sur les 23 au total) à convaincre. "Ceux qui se reconnaissent dans la nouvelle structure, la porte est ouverte et ils peuvent nous rejoindre", fait-on savoir.

Nous partageons des valeurs communes que sont la défense de l’exercice libéral et l’indépendance des professionnels que nous représentons
La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE