Article publié dans Concours pluripro, janvier 2022

Le Covid a été son baptême du feu, comme pour de nombreuses autres communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Créée en septembre 2019 (association loi 1901), la CPTS Berry Vierzon Sologne a vu sa reconnaissance officielle retardée par le déclenchement de la pandémie, avant la signature de son contrat de santé en septembre 2020 avec l’ARS et la CPAM et le démarrage de son financement (ACI). Elle couvre 38 communes sur trois départements (le Cher [essentiellement], le Loir-et-Cher et l’Indre), représentant 47 000 habitants. "Ce territoire compte environ 200 professionnels de santé du secteur ambulatoire dont 100 sont adhérents de la CPTS. Sur les 40 médecins généralistes exerçant ici, une dizaine va partir à la retraite dans les deux à trois ans qui viennent", précise Xavier Pascal, coordinateur de la CPTS. Outre les libéraux qui sont à l’origine de la démarche, un centre de santé fait partie intégrante du dispositif ; des conventions ont été conclues avec les secteurs médico-social et hospitalier.

 

Rendre chacun acteur de sa santé

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE