Les professionnels l’affirment depuis plusieurs mois : la réponse des maisons et centres de santé à l’épidémie de Covid-19 a été importante sur l’ensemble du territoire. Pour appuyer cette parole du terrain, une étude, présentée le 16 mars, analyse les adaptations organisationnelles en temps de crise sanitaire, au sein de ces structures de soins primaires. Objectifs de ce travail collaboratif réalisé avec l’Institut Jean-François Rey, AVECSanté et la mission Respire : décrire, caractériser et analyser les "patterns" d’adaptation des organisations pluriprofessionnelles en soins primaires aux changements dans leur environnement induits par la crise Covid à la fin du 1er confinement.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a entraîné une "modification drastique et rapide" de l’environnement des organisations de santé, explique Marine Ray, médecin généraliste et doctorante en sciences de gestion à l’EHESP, qui a réalisé cette analyse de deuxième vague d’enquête nationale réalisée à la fin du premier confinement, en mai 2020*. "Cette crise, et notamment le confinement, ont conduit à des changements très importants : de nouveaux défis de santé publique, notamment en termes de sécurité des soins, d’accessibilité et de continuité des soins, des modifications rapides des besoins de santé et de la demande de soins, et une grande incertitude sur l’évolution des ressources, car ces organisations sont largement financées à l’activité", poursuit-elle.


crédit : Marine Ray

 

A partir de treize variables actives, l’étude propose une analyse des adaptations organisationnelles mises en place par les 340 structures (263 maisons et 77 centres de santé) répondantes :


crédit : Marine Ray

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE