Comment l’enquête du baromètre de l’expérience patient vous permet-elle d’évaluer la qualité de la prise en charge des patients ?

Amah Kouévi : Les résultats que nous avons extraits du baromètre sont intéressants, car nous avons mené une double enquête : auprès des professionnels et auprès des usagers. L’enjeu est de mesurer l’appropriation de l’expérience patient par les professionnels, et d’analyser les freins, les leviers et les motivations nécessaires pour avancer. La composante usagers est très importante, notamment pour une raison simple : elle permet de croiser les regards avec les professionnels.

Cette année d’autant plus, avec une particularité en lien avec le contexte. La crise sanitaire a eu des répercussions fortes sur la pratique et sur ce que les usagers peuvent nous dire.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE