La CPTS Monts du Lyonnais, signataire de l’ACI depuis le 5 octobre, a embauché une coordinatrice de santé à temps plein, qui s’occupe notamment de l’organisation et l’animation de réunions pluriprofessionnelles. « On a choisi une personne, auparavant secrétaire médicale, qui connaît bien les problématiques de notre territoire », indique Samuel Givert, président de la CPTS et kinésithérapeute, qui continue néanmoins de faire le lien entre les différentes structures. Une coordination à plusieurs têtes, donc.

Accès aux soins, missions non programmées, mise en place de parcours pluriprofessionnels... Alors que chaque mission de la CPTS correspond à une rémunération de l’ACI avec un volet fixe et un volet variable, le salaire de la coordinatrice (38 000 euros brut annuel) a été budgétisé en fonction de son profil et des indicateurs à atteindre. Pour l’ensemble des autres professionnels qui participent à la coordination – Samuel Givert en premier lieu, qui y consacre l’équivalent d’une journée par semaine –, la rémunération est de 50 euros de l’heure en journée et de 30 euros de l’heure en soirée.

Coordinatrice en équipe de soins coordonnés pour les maisons de santé de Tournus et Romenay (Saône-et-Loire), Edwige Genevois pilote la commission nationale coordination qui élabore en ce moment un guide à destination des équipes. « La rémunération est un sujet compliqué car tout dépend de la vision de l’équipe sur cette fonction encore fragile. Certains la limitent à la ligne fonction de coordination dans l’ACI (15 000 euros au maximum), mais cela ne correspond pas forcément aux missions demandées et au niveau de responsabilité du coordinateur. D’autres considèrent que le coordinateur est quelqu’un qui va pouvoir aider à up-grader l’équipe, à atteindre davantage d’indicateurs et à augmenter l’enveloppe ACI. »

La convention collective nationale des cabinets médicaux a, dans son avenant 6, pensé aux nouveaux métiers et évoque une rémunération entre 34 000 euros et 54 000 euros brut par an (entre 2 170 et 3 500 euros brut par mois).

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE