Délégations départementales de l’ARS, CPAM, Fédération Occitanie Roussillon des maisons de santé (Forms), Unions régionales des professionnels de santé (URPS)… Autant de partenaires qui ont travaillé ces derniers mois pour ce résultat qui témoigne de la dynamique régionale : 19 projets de maison de santé pluriprofessionnelles (MSP) viennent d’être validées en région Occitanie. Ce qui porte leur nombre total à 248, plaçant ainsi, en termes de population, l’Occitanie en tête des régions qui en comptent le plus… alors qu’il y a dix ans, le territoire n’en comptait moins d’une dizaine.

"Cela s’explique tant par l’attrait pour l’exercice coordonné des jeunes médecins, qui ne souhaitent plus travailler seuls, mais aussi par le fait qu’il y a, en Occitanie, avec les différents partenaires, un véritable accompagnement des équipes sur la méthode de projet et sur la façon dont on formalise un projet de santé. Cela engendre une dynamique très intéressante", souligne Céline Saintin, responsable du pôle soins primaires à l’ARS Occitanie.

 


crédit : ARS Occitanie

 

La Forms – qui collabore avec l’ARS Occitanie via un contrat pluriannuel d’objectifs de moyens – a particulièrement œuvré pour accompagner les équipes voulant se monter en MSP. "Notre fédération compte 40 professionnels de santé facilitateurs et 9 salariés, dont 5 chargés de mission, qui tentent au mieux de suivre les équipes volontaires en s’adaptant à leurs besoins. L’idée est de les sensibiliser à l’exercice coordonnée, de jouer un rôle de facilitateurs dans les différentes étapes et d’être présents une fois que la MSP créée, en cas de problèmes, mais aussi pour travailler sur les évolutions réglementaires…", explique le Dr Michel Dutech, son président.

En 2020, la Forms a ainsi accompagné 320 équipes, pas toujours adhérentes à la fédération, dont pour moitié des groupes en fonctionnement et pour l’autre, des équipes en réflexion d’une future coordination. "Ces dernières années, nous avons suivi sur la région autour de 80 % des projets pluriprofessionnels", se réjouit Michel Dutech.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE